Pourquoi et comment obtenir l’agrément RT 2012 en chauffage électrique

RT 2012 en chauffage électrique

Le calcul permettant de définir l’agrément RT 2012 doit être réalisé par un cabinet d’expertise thermique.

Les nombreux paramètres sont entrés dans un logiciel qui valide le mode constructif. Dans le cas d’un chauffage électrique par convecteurs ou radiateurs, il est quasiment impossible d’obtenir l’agrément en construction traditionnelle.

Ce qui entraîne des coûts d’installation de chauffage très pénalisants.

La haute performance d’isolation des murs quick’up (R: 8) offre la possibilité d’équiper les constructions en chauffage électrique, pour :
- un coût de revient réduit de l'installation
- une plus grande souplesse d'utilisation
- un coût énergétique plus faible.

Réglementation thermique

Depuis le 1er janvier 2013

la construction de maisons individuelles est régie par la réglementation : RT 2012.
Cette réglementation est principalement basée sur deux critères qui définissent la construction :

Le Bbio (Besoin bio-climatique)

Le besoin bioclimatique conventionnel en énergie d’un bâtiment pour le chauffage, le refroidissement et l’éclairage artificiel, est défini par un coefficient noté Bbio. Il est sans dimension et exprimé en nombre de points. Ce coefficient est calculé, sur une année, en utilisant des données climatiques conventionnelles pour chaque zone climatique.

Le CEP (Consommation d’énergie primaire)

Le besoin bioclimatique conventionnel en énergie d’un bâtiment pour le chauffage, le refroidissement et l’éclairage artificiel, est défini par un coefficient noté Bbio. Il est sans dimension et exprimé en nombre de points. Ce coefficient est calculé, sur une année, en utilisant des données climatiques conventionnelles pour chaque zone climatique.

La consommation conventionnelle d’énergie d’un bâtiment pour le chauffage, le refroidissement, la production d’eau chaude sanitaire, l’éclairage artificiel des locaux, les auxiliaires de chauffage, de refroidissement, d’eau chaude sanitaire et de ventilation, est définie par un coefficient exprimé en kWh/(m².an) d’énergie primaire, noté Cep. La surface prise en compte est égale à la surface de plancher hors oeuvre nette.
Ce coefficient Cep est calculé, sur une année, en utilisant des données climatiques conventionnelles pour chaque zone climatique.





PASSEPORT vers le chauffage électrique

Simulation d’une maison en chauffage électrique

Pour le modèle de maison pris en exemple, les simulations ont étés réalisées en chauffage électrique sur l’ensemble des zones climatiques et orientés aux 4 points cardinaux :

Hormis la zone H1B, dans de nombreux cas le Bbio et le Cep sont respectés en chauffage électrique.